Bug print

Résultat, le sapin se prête mieux à la gravure que je pensais. Avec certaines réserves : Le bois est fibreux, et se casse facilement, il faut être délicat. Couper perpendiculaire au fil est une opération périlleuse. Le fait que ma planche ne soit pas rabotée a compliqué un peu l’encrage, et j’ai eu peur que ma mini presse ne la casse en deux. Pour finir, j’ai obtenu le meilleur tirage en pressant avec un baren en feutre

Je continue un peu sur sapin, parce que c’est ce que j’ai sous la main pour l’instant, mais je prévois d’essayer l’alisier prochainement.

Share Post :

More Posts